Merci à eux ... :













Artistes en Résidence

En janvier 2006*, le Ministre de la culture signe une circulaire qui va permettre aux Préfets, comme aux Directions régionales des affaires culturelles, de pouvoir répondre à la question que nombre de partenaires se posent : qu’est-ce qu’une résidence d’artistes ?

Ce premier texte sur le sujet a le mérite de poser d’emblée la question des différences de situation : “la grande diversité des formes adoptées par ces actions soulève, dans certains cas, des difficultés pour cerner clairement les enjeux attachés à ces initiatives, définir les conditions de leur mise en oeuvre et mesurer l’impact des moyens (…)” qui y sont consacrés.

Cette circulaire concerne trois domaines : les arts plastiques, le livre et le spectacle vivant. Tout au long du texte, il est précisé “qu’il convient de prendre en compte également les projets à caractère pluri ou transdisciplinaire”. On peut donc penser que ces règles s’appliqueront, avec le temps, à tous les domaines artistiques.

Trois types de résidences y sont explicités :
-  la résidence de création ou d’expérimentation (mise à disposition de moyens, création ou présentation de maquettes, actions d’accompagnement auprès des publics dans la structure d’accueil) ;

-  la résidence de diffusion territoriale (inscrite dans une stratégie de développement local, conçue par les artistes avec une diffusion large et diversifiée de la production et des actions de sensibilisation) ;

-  la résidence association (présence de longue durée dans un établissement culturel avec triple mission : création, diffusion et sensibilisation).

Au-delà des caractéristiques de chaque résidence, plusieurs éléments sont à prendre en compte. Il est bien précisé qu’il s’agit de “favoriser la présence durable d’artistes au sein des établissements culturels”… “pour une durée qui dépasse celle de la présentation d’oeuvres ou de spectacles”. Ces résidences obligent à la contractualisation et, éléments essentiels, sont définies les notions de mise à disposition de lieux de travail (et même d’hébergement) et les notions de partenariats. Ainsi, les actions en direction du public ne doivent pas “reposer sur les seuls artistes en résidence”. La coordination des actions de sensibilisation incombe clairement à la structure d’accueil.

Les modalités de financement, les caractéristiques des projets à soutenir et le choix des artistes y sont définis. Néanmoins, il est bien difficile de résumer cette circulaire qui laisse la porte ouverte à tous les types de situation. Il ne s’agit pas d’une loi, mais d’une “directive” donnée aux services de l’État. Les collectivités territoriales pourraient envisager d’autres recettes ou d’autres obligations.

* Circulaire n°2006/001 du 13 janvier 2006 relative au soutien à des artistes et des équipes artistiques dans le cadre de résidences (B.O. de la culture n°153)

(Fiche rédigée par François Campana)

Article paru sur le site internet http://www.passeursdimages.fr/Residence-artistes-et-autres.

Share